Musilac 2022

Quelle sensation étrange que celle de retrouver, enfin, les crash barrières des festivals, après deux années marquées par un arrêt presque total de toute activité musicale

Musilac, le rendez-vous estival aixois, devait fêter ses 20 ans en 2020 ; il aura fallu attendre un peu pour souffler les bougies en ce mois de juillet 2022           
J’y fais des photos depuis 2009, autant dire une éternité, mais c’est toujours un régal d’y retrouver les copains derrières leurs objectifs. Loin de tout égo mal placé entre nous, c’est au contraire l’entraide et le soutien, le partage des coups de gueule parfois (ah les fameuses validations et restrictions en tout genre), et l’amitié véritable souvent, qui priment ici.

De beaux souvenirs cette année encore. Le plaisir pour moi de retrouver Skunk Anansie, Sum 41, les Dropkick Murphys et Nada Surf. L’excellente découverte des explosifs londoniens de Bob Vylan. La joie communicative de Mika. La surprise de me laisser embarquer par Gaëtan Roussel (quelle classe !), et par Orelsan qui me convainc à chaque fois alors que je suis persuadée de ne pas aimer sa musique ! La petite déception personnelle aussi de ne pas avoir pu être là pour les Chemical Brothers, et Kittin & The Hacker.

Je remercie toute l’équipe du festival avec bien entendu une pensée toute particulière pour la team presse et communication, notamment Sébastien pour son baptême du feu musilakien géré de main de maître !

Voici une petite sélection des photos réalisées pendant ce long week-end au bord du lac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.